Pourquoi faire du e-commerce

10 Chiffres issus du JDN du 28/06/2018

(Chronique de )

Avec une croissance de 14,3% des ventes sur internet par rapport à 2017, le e-commerce continue son ascension fulgurante en 2017, tout comme le m-commerce qui se normalise et affiche une augmentation du volume de vente de +50%.

Un résultat plutôt encourageant :

En 2018, les ventes sur mobile représentent plus de 20% du CA des sites marchands au global, et plus de 30% du CA des sites leaders.

Ils sont 85% des internautes à avoir effectué des achats en ligne en 2017. On assiste à une percée des ventes propulsées par la démocratisation des nouveaux écrans. En effet les foyers sont de plus en plus équipés d’outils numériques et les français plus à l’aise avec internet. La multiplication des sites e−commerce et l’élargissement de l’offre a également eu un grand impact sur ces résultats. Ils étaient 37,4 millions à fin 2017.

Avec des chiffres en constante évolution, le m-commerce prend de plus en plus d’ampleur. En effet, on totalise 12,1 millions de mobinautes français ayant déjà acheté depuis leur smartphone. Cette tendance va continuer à s’accentuer dans les années à venir. A titre d’exemple, Vente-Privée ou encore Showroomprivé réalisent plus de la moitié de leur chiffre d’affaires sur mobile.

D’après la FEVAD, le e-commerce français compte plus de 182 000 sites marchands actifs. Depuis 2011 le nombre de sites e-commerce a progressé de manière significative. Cependant, 87% du CA généré par le secteur est réalisé par 5% des sites marchands seulement (soit 9 000 sites). Ils étaient 173 000 à fin 2017.

La rentabilité du secteur e-commerce est une question légitime : avec la flambée des coûts (frais marketing, frais logistique…), il devient difficile pour les nouveaux acteurs d’être rentables. Pourtant, au global, près de 7 sites e-commerce leaders sur 10 déclarent être rentables.

2 200 € c’est ce que dépensent en moyenne nos consommateurs français sur un an, avec, pour 10% d’entre eux, un achat hebdomadaire réalisé sur internet. Ce montant était de 2184 euros à fin 2017.

Avec un montant par transaction en légère baisse comparé à 2017 (-5%), l’habillement (66%), les produits culturels (56%) et le e-tourisme décrochent le palmarès des produits et services les plus achetés en ligne.

Avec plus de 505 millions de colis acheminés, les cyberacheteurs sont de plus en plus confiants avec le commerce en ligne. Il est devenu un mode de consommation courante. En effet, les sites marchands ont mis en place des solutions de logistiques fiables et performantes. Par exemple, les points relais ou la livraison en quelques heures répondent à un besoin réel.

Les e-shoppers sont toujours plus nombreux à plébisciter les services de livraison premium associés souvent à  certains avantages. En tête de liste, nous trouvons Amazon Prime, CDiscount à volonté, Rue Du Commerce Express Illimité…

Une majorité des achats effectués sur internet est payée par carte bancaire. Ceci représente une grande part du Chiffre d’Affaire e-commerce de produits. L’achat sur internet s’est surtout démocratisé ces dernières années.

Les autres modes de règlement

Les modes de paiements sont nombreux. Très loin derrière le paiement par carte bancaire, nous retrouvons : le portefeuille en ligne (9%), les cartes privatives (3%), et enfin les chèques. En outre les chèques-cadeaux, virements et contre remboursement ne représentent que 1%.

(Cliquez sur chacun des titres ci-dessus pour obtenir le développement)

Pourquoi faire du e-commerce